jeudi 19 avril 2012

V/A Best of Pay No More Than



Et au fait, je vous ai pas dit, j'ai été interviewé dans Rotten egs. C'est un peu la consécration je dirais... J'exagère, je voudrais pas non plus mettre Thierry mal à l'aise mais c'est vrai que j'aime beaucoup son zine et qu'il m'accorde quelques pages dans son dernier numéro, ça me flatte beaucoup. En même temps, ça me pendait au nez. Je trouve que c'est bien dans l'air du temps en ce moment d'interviewer des vieux cons comme moi. Et c'est pas plus mal parce qu'on a vachement plus de trucs à dire que tous ces jeunes qui n'ont rien compris au punk! J'en profite d'ailleurs pour remercier tous ces fanzines qui nous donnent l'occasion de nous exprimer et de dire à tous ces jeunes gens perdus, comment appréhender le punk de la bonne façon et puis aussi, qu'ils apprennent à nous respecter nous les anciens pour tout ce qu'on a fait ou tout ce qu'on prétend avoir fait. A moins que tous ces fanzines où on trouve des interviews d'anciens combattants, ne soient lus que par des vieux cons comme moi. Parce que je dois dire que moi j'adore, surtout que parmi certains vieux, j'en connais quand même quelques uns. Il y en a d'autres que je connais pas mais que je rêverais de rencontrer. Ça se fera peut être un jour mais faudrait qu'on arrive à décoller de devant l'écran de notre ordinateur..
Bref, si vous voulez en savoir un peu plus sur moi, et apprécier toute l'étendue de ma prétention et de ma condescendance, je vous vous conseille de lire le numéro 27 de Rotten eggs smell terrible.
Thierry REST aime bien qu'on lui fasse des compiles. Par exemple, moi je l'avais contacté pour le numéro d'avant que je voulais lui commander. Il m'a proposé de l'échanger contre une compile de ma composition et dans la lancée il m'a demandé si ça me branchait de répondre à quelques questions pour son zine. La compile, j'aurais été bien incapable de piocher au hasard dans mes disques, je m'y serais sans doute perdu. Alors je me suis dit pourquoi pas lui faire une sorte de best of de Pay no more than, ça me donnera le ton. Et c'est ce que j'ai fait et je suis pas si mécontent du résultat. Bien sûr, il y a des morceaux que j'ai oublié et que j'aurais du mettre et d'autres dont je me demande bien pourquoi je les ai mis mais bon, je trouve que dans l'ensemble ça s'écoute bien. L'idéal, ce serait que je vous récapitule le tout et que je fasse un petit topo à propos de chaque morceau mais j'ai un peu peur que ça soit fastidieux. Alors quoi vous dire à part que ça me paraissait tellement évident de commencer par Hardcore rules de Hated youth.
Par contre, je vous ai rajouté les oubliés de la sélection, ceux que j'aurais bien voulu mettre mais qui ne tenaient pas sur le cd, et pour ceux là non plus pas de petit texte d'explication... Ou alors plus tard!
La pochette est la reproduction d'un des disques d'un morceau choisi pour la compile. Je ne vous dirai pas lequel, je rajouterai juste que j'ai fait partie du groupe en question et que j'en ai jamais parlé dans PNMT. J'en profite pour embrasser mes acolytes de l'époque, pour remercier Thierry et vous remercier par la même occasion de me suivre pour certains, de venir par hasard pour d'autres, de me laisser des commentaires, de vous taire devant tant de bêtises...
Et lisez REST, c'est un putain de bon fanzine. Surtout le dernier!

V/A Best of PNMT (37 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 176,5MB)
+ bonus (15 mp3 en 320kbps = 84MB)



14 commentaires:

Anonyme a dit…

merci pour cette jolie compil ! t as pas mauvais gout mon gars!

jean valjean a dit…

tres bonne idée le best of

thierry de rest a dit…

le rotten eggs est aussi dispo ici
http://www.mediafire.com/?de1956hgcnwk0me
merci à toi pour l'interview et cette compil!

stogref a dit…

Joli melting-pot que cette compile quand je vois la tracklist, vais m'écouter çà tranquille avec une roteuse en lisant le zine... Merci à toi et à Thierry alors! ;)

jolicoeur a dit…

Ouais, merci Thierry, bonne idée que de mettre le zine à disposition en numérique.
Elle est pas désagréable cette compile hein les gars?

stogref a dit…

Elle est même plutôt agréable si tu veux mon avis, idéale pour un dimanche nuageux arrosé d'une ptite Grimbergen ou on ne pense pas à demain...
Assez orientée deuxième moitié des 80s et c'est pas pour me déplaire vu que c'est celle qui m'a vu plonger tête baissée dans le hardcore punk US, et même si certains ont considéré que c'était déjà la fin du style, ta compile montre bien qu'il n'était pas encore moribond!
Avec le temps j'ai eu tendance à le remonter et aller aux sources (jouvence?) de ce hardcore américain si fraternel dans une Amérique pourtant si fascisante... il fallait de la trempe à cette jeunesse et elle en avait à revendre!
La preuve que je ne fais que commencer les fouilles des archives de PNMT c'est qu'il y a des groupes de ta compile qui m'étaient inconnus, style AWARE (très Cro-Mags), SKEEZICKS (bien!), KILL THE MESSENGER (mouais), RAPPRESSAGLIA (simpatico), I ROBOT (argh le chant), W.D.M. (intéressant except le solo), VISION (bien mais double grosse caisse euh), SPITBOY (noisy à souhait), MASSAPPEAL (puissant), XPOZEZ (déjanté fun), BAD TRIP (toujours pas fixé), PURRKUR PILLNIKK (excellente surprise), PRIVATE ANGST (rock sympa-déjanté) et HEADFIRST (well, NYHC?)...
Par contre et cela malgré mon manque de patriotisme en matière musicale, Bulldozer est toujours une icone (mais j'préfère L'enclume des jours), les SLIPS m'ont agréablement surpris (et pas que par leur élasticité), HEYOKA m'a charmé par sa voix (j'aime les chants naïfs à la Zéro de Conduite), GUERNICA (musicalement j'aime bien) mais après euh, les SHERIFF bon passons... l'intro de RAPT mdr, sinon bons souvenirs malgré le ridicule, FLESH PLEASURE sans doute le meilleur de?, RUSSIAN ROULETTE euh j'ai oublié, et GANGRENE à amputer illico, PSYCOÏT (ahem, houla mais c'est sexe! ha ha). Je suis pas très bon public j'avoue dès qu'on parle rock dans l'hexagone, normal j'suis d'avis que le roi des cons sur son trône...
D'ailleurs, c'est quoi c'te chanson pourrite de Topaloff en fin de bonus?! Rigolo plein d'poils!
De nombreuses découvertes dans le best of PNMT, quà cela ne tienne je vais boire plus pour oublier que j'ai raté plein!

jolicoeur a dit…

Je me faisais aussi la réflexion en l'écoutant qu'elle était pas mal orientée 86-87. Mais comme toi, c'est à cette époque là que je me suis investi corps et âme dans le punk hardcore. Je suis flatté de te faire découvrir quelques groupes mais je vois que tu es complètement imperméable aux groupes qui chantent en français. A la double grosse caisse et aux solos aussi... Moi aussi (pas pour le chant en français)mais là ça ne me dérange pas du tout.
Cette merveilleuse chanson de Topaloff c'est une chanson que j'ai collée à la fin d'une multitude de K7. C'était comme sorte de tradition, j'avais quelques disques de Jean Lefebvre, Aldo Maccione ou les Rubettes qui allaient pas mal pour finir les k7 que je faisais à mes potes. Pour ce best of il fallait que je mette la meilleure. J'ai fini par bien l'aimer cette Lola assez Bobby lapointe en fin de compte.
A ta santé alors...

stogref a dit…

Je suis pas imperméable aux groupes qui chantent en français, je suis imperméable à certaines façons de chanter en français, notamment celle qu'on retrouve chez quasiment tous les groupes français dits punks, comprend qui peut ou comprend qui veut!
L'idée de finir tes cassettes avec des chansons humoristiques est sympa, moi-même je les finissais avec des bouts de chansons/films de manière plutôt caustique et n'importe-quoitesque. Le fun et la dérision étaient en nous je pense... ceci dit je n'irai pas jusqu'à comparer l’incomparable, c-à-d Topal(off!) et Boby Lapointe. Ou alors tous les artistes cités méritent d'être élevés au même rang, et ce avec des Menez, Choron, Yanne, Vassiliu, Antoine, Coluche etc.
Haha, allez bon vent et vive George Pernoud!

Anonyme a dit…

J'écoute bien la compile
(mise sur k7 pour automobile) en ce moment.
Bon ce qui m'a le plus accroché :
- Leatherface (bien mieux qu'au concert)
- Heyoka (la mélodie voix)
- et surtout RAPT (peut être est ce grâce au texte (torture) et du fait que leur accordage soit vraiment limite
que ce titre sorte du lot, tout comme une des dernières, là, où il parle des enfants mécaniques...)
merci.
Quelques cd-r ont été diffusés sur Brest du coup.
Merci.
R.

jolicoeur a dit…

J'irai pas jusqu'à comparer toute l'oeuvre de Topalof avec celle de Bobby Lapointe mais je trouve que le morceau Lola aurait pu être chanté par Bobby. Après j'ai beaucoup de sympathie pur Topalof ainsi que pour les artistes que tu cites.
Merci Ronan de participer à la promo et tu me fais plaisir en citant un des groupes dans lequel j'ai joué, celui qui parle des enfants méchaniques et des sodomies sauvages, Les Psycoït.

stogref a dit…

Moi aussi jolicoeur j'ai de la sympathie pour eux, n'empêche que c'est de la rigolade leur aventure musicale à eux comparée à l'odyssée de Boby (oui, B.O.B.Y), l'inventeur du binaire à bibi et magicien du mot-à-mot en tas de mots. Des fois je regrette que Desproges ne se soit pas mis à la chanson mais j'arrête là on est hors-sujet, même en surjet.
Viva PNMT et les sodomies sauvages! :)

Anonyme a dit…

H, Link is dead... can you re-upload this compilation? please

jolicoeur a dit…

New links

Anonyme a dit…

Thanks!!!!!

Libellés